L’aventure se poursuit pour le Défi Karaoké

4 avril 2015

L’aventure se poursuit pour le Défi Karaoké


LÉVIS – Présenté sur les planches de l’Anglicane depuis cinq ans, le populaire Défi Karaoké déménage ses pénates au Centre des congrès de Lévis. Sous l’égide de Claude Béland, Benoit Labbé et Anne Béland, en collaboration avec Jude Gagnon et Marcelle Boudreau (Duo les complices), le Défi Karaoké représente depuis cinq ans la principale source de financement populaire au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral. Au total, l’implication de ces passionnés de la musique a permis d’amasser 500 000$ pour la Maison de soins palliatifs.

« Nous nous étions donné un mandat de cinq ans et après la dernière édition, nous nous sommes questionnés à savoir si on continuait l’aventure ou non. Il était normal après cinq ans de faire le point », mentionne Claude Béland de l’entreprise Pneus Dépôt.

Après avoir rencontré la direction de la Maison de soins palliatifs du Littoral et constater l’intérêt de celle-ci à les supporter à différents niveaux s’ils poursuivaient leur implication, Béland et compagnie ont accepté l’invitation. C’est ainsi, qu’après mûres réflexions, la décision de donner un second souffle à cet événement caritatif a été prise.

« Après cinq ans, il était dans l’ordre des choses de faire un bilan et d’explorer de nouvelles avenues afin de maintenir l’intérêt des gens à cet événement et à la cause qu’elle supporte. De plus, à titre d’entrepreneur, je reçois beaucoup de ma communauté. En fait, je vis grâce à elle. Mon implication avec la Maison de soins, c’est ma façon de donner au suivant. J’ai toujours pensé que dans la vie on ne peut pas juste prendre, il faut savoir donner d’abord », d’ajouter Benoit Labbé de l’entreprise Techni Bureau. C’est ainsi qu’une décision unanime a été prise à l’effet de déménager l’événement au Centre des congrès le vendredi 6 novembre prochain.

« La décision a également été prise afin de bonifier la soirée à tous les niveaux. Nous reconnaissons le cachet particulièrement intimiste de l’Anglicane et nous les remercions pour leur collaboration au cours de ces cinq dernières années. C’est pourquoi nous présenterons une soirée au lieu de deux afin de permettre aux gens de voir le maximum de prestations. Notre objectif est de regrouper 600 personnes dans un nouveau décor, avec plus de facilités pour le stationnement, l’accueil et quelques surprises. Bref, en collaboration avec la Maison de soins palliatifs du Littoral, nous mettrons tout en œuvre pour que les gens passent une soirée agréable et divertissante », analyse Claude Béland. Pour sa part, Anne Béland est heureuse de la tournure des événements. « J’ai décidé de poursuivre l’aventure parce que c’est une cause noble et j’aurais aimé que ma mère puisse bénéficier des soins offerts par la Maison. Nous formons une belle équipe et nous avons du plaisir ensemble. Le fait que la direction de la Maison prenne en charge le volet administratif et s’implique dans la vente des billets est un véritable stimulant pour nous », témoigne Anne Béland de l’entreprise LKQ.

Une nouvelle équipe
Pour le président du conseil d’administration de la Maison de soins palliatifs du Littoral, Pierre Labbé, il se réjouit de la décision du groupe de Claude Béland de poursuivre pour une sixième année consécutive. « Le but du Défi Karaoké est d’inviter les gens du milieu des affaires et de la politique à s’investir humainement et monétairement dans un événement où certains ne craignent pas de monter sur scène. C’est ce qu’ils ont réussi à faire de brillante façon au fil des ans », de dire en premier lieu Pierre Labbé.

Ce dernier entend mener à bien cette transition. «Nous sommes heureux de compter sur une nouvelle équipe qui prend en charge différentes facettes de l’événement. Nous sommes privilégiés d’avoir à nos côtés des gens de qualité comme Jean-Pierre Bazinet, Valérie Garneau, Véronique Bouchard, Michel Laforest ainsi que des bénévoles de la Maison de soins palliatifs du Littoral. Cette activité caritative doit durer dans le temps. Le succès de cet événement est le résultat d’un travail d’équipe. Tout comme la Maison, elle doit résister et vivre longtemps puisque notre population en a grandement besoin.

Ajoutons qu’au fil de ces cinq dernières années, le Défi Karaoké a reçu un support de premier plan de la part d’acteurs majeurs impliqués dans la vie économique et sociale de la Rive-Sud en occupant la présidence d’honneur de cet événement d’envergure. Entre autres, Jacques Tanguay, d’Ameublements Tanguay, l’ex-mairesse Danielle Roy-Marinelli, André Fortin et Julie-Suzanne Doyon, d’Imafa, Valérie Garneau du complexe Claude-Marcoux, la députée Agnès Maltais et l’actuel maire de Lévis, Gilles Lehouillier, Rémi Lebreux de Lévis Subaru.

Pour cette sixième édition, le coût des billets est de 150$ à l’unité. Le forfait corporatif est offert à 1 800$ incluant 12 billets, une prestation, une visibilité médiatique dans les hebdos de Lévis.

À propos de la Maison de soins palliatifs du Littoral
La Maison de soins palliatifs du Littoral dessert 233 574 personnes vivant sur le territoire du CSSS Alphonse–Desjardins, soit les secteurs de Bellechasse, Lévis, Lotbinière et Nouvelle-Beauce.

Le budget annuel d’opération de la Maison de soins palliatifs du Littoral est de 1 350 000$. 46% du budget provient du Ministère de la Santé et des Services Sociaux alors que 54% du financement provient du secteur privé. Tous les soins et services offerts aux patients et membres de leurs familles sont GRATUITS.

La moyenne de séjour d’un patient est de 23 jours à un coût de 340$ par jour, pour un total de 7 820$. Depuis l’ouverture de la Maison de soins palliatifs du Littoral, nous avons reçu 870 demandes d’admission et du nombre, nous avons été en mesure de recevoir 410 personnes en fin de vie.

Pour informations :
Claude Lussier
Coordonnateur aux partenariats et communications
Maison de soins palliatifs du Littoral
Cellulaire : 418-554-7765

Team Marketing.Web.Design